29 janvier 2009

Michèle Lesbre - Le Canapé Rouge

Aimer, c'est avoir pour seul but la personne que l'on aime. Et tout faire pour atteindre ce but. C'est ce que nous démontrent les deux personnages centraux de ce roman : deux femmes, Anne et Clémence, que la vie tient à distance des hommes qu'elles aiment. Elles feront tout pour réduire cette distance. Anne prendra le Transsibérien pour aller retrouver Gyl. C'est lui, l'homme qu'elle aime : même si elle en a aimé d'autres, il est celui qui reste ancré dans son esprit. Vingt ans plus tôt, ils étaient jeunes, engagés, militants, ils... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17 janvier 2009

Philip Roth - Un homme

Un roman touchant, obligatoirement touchant, qui parle de ce que nous partageons tous : notre condition de mortels.Avec une très belle écriture, Philip Roth nous fait voyager dans la vie d'un homme, un homme quelconque ("Anyman", comme le dit le titre original). Sa seule particularité est d'avoir une santé plutôt fragile ; un motif pour lui d'approcher plus fréquemment la mort. Et toutes les questions qu'elle porte.L'auteur entremêle les différentes époques, positionnant en miroir souvenirs d'enfance et angoisse de la... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 15:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
14 janvier 2009

Pascal Tarraire et Christophe Gourin - Âmes Soeurs

" Âmes Soeurs " est un album de photographies à six regards, comme il existe des partitions à quatre mains ou des livres à deux voix. Les deux premiers regards, fondateurs, sont ceux des deux modèles : deux soeurs, Estelle et Sylvia, dont la beauté claire et simple affiche une troublante similitude tout en révélant, quand on observe plus en détails les clichés, une évidente dissemblance. Cette confusion est voulue, elle est le fil conducteur de l'album ; elle est entretenue, de page en page, par les deux seconds regards,... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 08:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
11 janvier 2009

Ian McEwan - Samedi

J'ai fini ce livre parce qu'il était très bien écrit (très très très bien écrit, d'ailleurs, avec le style calibré et sans émotion d'un parfait ouvrier des mots) et parce que je voulais quand même savoir où l'auteur nous conduisait, du fait qu'un suspense diabolique était annoncé par la quatrième de couverture. Mais, au final, c'est 350 pages qui auraient pu se réduire à une centaine. Et de suspense, il n'y en a pas l'ombre.Il y a pourtant quelques passages intéressants, comme la visite que rend le personnage principal à sa mère, dans... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 18:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
26 décembre 2008

Lectures d'automne

Manquant de temps depuis quelques mois, j'ai été plutôt avare en compte-rendus de lecture durant l'automne. Au début, je reportais de quelques jours la rédaction de mes avis sur ce blog, puis c'est carrément devenu le désert : j'avais toujours le temps de lire (ça, c'est l'effet TCL), mais plus le temps d'écrire. De mi-novembre à mi-décembre, les billets littéraires ont donc été rarissimes sur ce blog. Seuls sont passés au travers les romans pour lesquels j'ai eu un vrai coup de coeur : Patrick Modiano, Ray Bradbury et Hélène... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 10:20 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
20 décembre 2008

Patrick Modiano - Dans le café de la jeunesse perdue

"Et puis, si toute cette période est parfois vivace dans mon souvenir, c'est à cause des questions restées sans réponses." (P 27)Il y en a des questions sans réponses, dans ce roman : Que reste-t-il de nous, une fois que le temps a passé sur nos vies ? Que peut-on laisser pour ne pas disparaître ? Des noms de lieux, des noms d'amis, des images, des mots alignés sur les pages d'un cahier, cela sera-t-il suffisant ? Et qui gardera ces fragments ? Et qui prendra la suite, de ce gardien de la mémoire quand il... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 16:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

08 décembre 2008

Ray Bradbury - Chroniques Martiennes

Ma première lecture de ce roman doit remonter à plus de vingt ans. J'en gardais le souvenir d'un grand livre, mais sans avoir en mémoire tous les détails qui permettraient d'argumenter cette impression globale. L'envie de le relire était donc justifiée par deux certitudes : celle d'entrer dans un agréable moment de lecture et celle de pouvoir, de nouveau, avancer en découvrant l'oeuvre, ses intrigues, ses personnages, ses idées.Mais à côté de ces certitudes restaient quelques questions : ne vais-je pas être déçu ? Mes yeux d'adulte... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 21:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
29 novembre 2008

Hélène Dassavray - Les Ruines de la future maison

"Les Ruines de la future maison", c'est cent-dix-huit pages de douceur et de tendresse. Une portion de vie, racontée sans nostalgie, sans regrets mais surtout sans vouloir donner de leçons ni porter de jugement. Une portion de vie qui demande seulement à être lue, partagée et surtout pas jugée, elle non plus.  Cette portion de vie a pour décor "Le Campement". Un lieu qui porte bien son nom : c'est un champ où l'on habite dans des caravanes, au départ, puis dans une maison en... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 03:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
13 novembre 2008

John Irving - Les rêves des autres

Ouvrir un livre de John Irving c'est entrer dans une plaisante contradiction. On retrouve une voix connue (je n'ose dire une voix amie, mais c'est presque ça) et, dans le même temps, il faut se préparer à être surpris. La voix (que l'on pourra appeler le style ou encore le talent ou encore le génie) de John Irving est bien là. Pourtant, toutes les nouvelles qui composent ce recueil ne sont pas toutes de la même trempe. Certaines sentent même un peu le fond de tiroir (d'ailleurs n'est-ce pas le propos de ce recueil que d'aller déterrer... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 07:43 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
04 novembre 2008

Jacques Poulin - Le Vieux Chagrin

  "Quand vous commencez à écrire une histoire, vous êtes comme un voyageur qui a vu de très loin un château. Dans l'espoir de l'atteindre, vous suivez un petit chemin qui descend au flanc d'une colline vers une vallée couverte de forêt. Le chemin se rétrécit et devient un sentier qui s'efface par endroits, et vous ne savez plus très bien où vous êtes rendus; vous avez l'impression de tourner en rond.De temps en temps, vous traversez une clairière inondée de soleil, ou vous franchissez une rivière à la nage. Au sortir de la... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 08:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,