Déjà emballé par la première enquête de Harry Houdini à San Francisco (voir Métamorphosis), j'ai encore plus apprécié ce second épisode de ses aventures. Nous voici maintenant transportés dans l'Allemagne de 1900. Berlin comme si on y était, avec ses belles avenues sillonnées de tramways modernes et bordées de constructions cossues à peine sorties de terre ; mais aussi ses quartiers industrieux plus anciens, ses cours sombres, ses cafés chics et ses bouis-bouis populaires et tant d'autres détails si bien rendus par la plume précise de Vivianne Perret. On visite également le chateau de la famille Krupp à Essen, puisque c'est là que tout commence : Houdini y est invité à montrer ses talents devant l'empereur Guillaume II, ami de Friedrich Krupp et habitué de la résidence du riche industriel ; mais la découverte du cadavre d'une jeune femme dans le coffre-fort ultra-sécurisé du maître des lieux impose quelques modifications dans l'emploi du temps du jeune magicien. Spécialiste de l'escapologie, qui lui permet de venir à bout de tout type de menottes, cadenas, serrures... et coffres-forts, il est missionné pour participer à l'enquête. Le voilà donc embrigadé par le Kriminalcommissar Leopold von Meerscheidt-Hüllessem pour tenter de percer le mystère. Ce qui nous lance, à première vue, dans une enquête criminelle des plus classiques. Ce qui n'est, en réalité, pas du tout le cas. 
Vivianne Perret - Houdini tome 2 - Le Kaiser et le roi des menottesRebondissements, fausses pistes, révélations parcellaires, habilement disséminées par l'auteur tout au long de son récit : nous voilà baladés par Vivianne Perret, qui semble prendre un grand plaisir à surprendre ses lecteurs - plaisir que ces derniers ne peuvent que partager. Je ne dirai évidemment rien de l'intrigue et de son dénouement, mais elle est vraiment retorse... et d'autant plus plaisante. 
Mais ce roman n'est pas qu'un policier : roman historique, il nous invite à revivre l'existence des allemands (et une poignée d'américains en goguette) de la fin du XIXè siècle, non seulement dans les détails du quotidien, mais aussi dans leur manière de penser, dans les conventions imposées à chaque "caste", sans parler de tous les interdits et a priori qui régentaient la manière d'être de certains groupes de personnes (je réalise à quel point cette dernière phrase est incompréhensible... mais je ne peux pas en dire plus pour ne pas dévoiler une part de la solution de l'énigme). 
Troisième point fort du roman, ce sont les profils psychologiques des personnages : Houdini et sa jeune épouse Bess ont chacun des caractères bien définis et la relation développée par l'auteur entre ses deux protagonistes ne se limite pas à l'idylle qui les unit depuis leur rencontre : aussi astucieux l'un que l'autre, ils donnent aussi des exemples de respect, de tolérance, de progressisme qui, même s'ils ont été ajoutés par l'auteur (ce n'est qu'une supposition), n'en constituent pas moins des éléments complémentaires qui enrichissent utilement ces deux portraits. Cela étant, les personnages secondaires ne sont pas en reste : Jim, jeune voyou tiré des rues de San Francisco par le couple et promu au rôle d'assistant du magicien, prend aussi de l'épaisseur dans ce second tome : malin, courageux... et idiot comme peut l'être un adolescent sous l'effet d'un coup de foudre, il devient, lui aussi, une figure que l'on aura plaisir à retrouver dans les romans suivants de la série. Totalement à l'opposé, le triste Kriminalcommissar von Hüllessem, comparé par Bess à un fantôme, bénéficie d'un traitement tout aussi fin. L'auteur dévoile ainsi peu à peu cette personnalité complexe et nous porte finalement à aimer ce flic rigide et méfiant, homme de devoir, prisonnier des règles et des interdits imposés par sa fonction et la caste à laquelle il appartient et qui se révèle pourtant vraiment sensible. Une fois encore, je n'en dis pas plus, mais il s'agit là d'un très beau personnage. 
En conclusion, après une si belle lecture, je crois qu'il ne me reste qu'une seule chose à faire : continuer à suivre Houdini et Bess ! Prochaine étape : Budapest.