Un roman qui me faisait de l'oeil depuis longtemps. Je suis assez friand de polars "classiques", dans lesquels l'intrigue et l'ambiance prennent plus de place que les épanchements sanguins et les tronçonnages de membres. Le fait de remonter le temps de plus d'un siècle était une raison supplémentaire de susciter mon intérêt. Quant à localisation de cette histoire, elle avait franchement tout pour me plaire : San Francisco ! Ville multiple, riche, colorée, bouillonnante, inventive, bâtie autant par l'histoire que par les fantasmes de ceux qui l'ont rêvée ; le décor idéal pour marier fiction et évènements réels.Vivianne Perret - Houdini - MetamorphosisVoilà donc un roman policier, de facture classique, situé dans le Frisco de 1899. Est-ce tout ? Non, pour ajouter une touche d'originalité, nous avons, dans le rôle du détective, un personnage tout à fait particulier : le magicien Houdini lui-même, le maître de l'escapologie : menottes, coffre, cellule... rien ne le retient, pas même une camisole de force. Mais que vient-il faire dans cette galère, cet illusionniste surdoué ? Il semblerait, en réalité, qu'il ne soit pas si farfelu de lui faire endosser ce costume. Du moins, l'histoire laisse suffisamment de zones d'ombre sur la vie de cet homme pour qu'un auteur imaginatif puisse envisager de s'y glisser. 
Ce premier tome des enquêtes de notre magicien-détective avait donc de nombreux atouts pour me donner envie de m'y plonger. Il fallut attendre une rencontre (fort sympathique) avec l'auteur (fort sympathique) au salon du livre Sang d'Encre (à Vienne), pour que je passe à l'acte. 
Et alors, après lecture, que dire de ces atouts pressentis ? Simplement qu'ils ont rempli leur contrat. Simplement ? Non. Car bien d'autres qualités, difficiles à deviner à l'avance, se sont révélées au fil des pages.
Oui, il y a une intrigue policière et elle semble tout ce qu'il y a de plus classique (du genre de celles que nous concoctait Agatha Christie il y a quelques décennies de cela). Mais au fil des pages, elles s'avère beaucoup plus complexe que ce que l'on croyait. Les gentils, les méchants, les motivations des uns et des autres, les raisons de telle ou telle dissimulation, tout cela arrive peu à peu dans la lumière... et surprend... avant qu'une autre surprise survienne (évidemment, je ne peux pas en dire plus). 
Oui, nous visitons le San Francisco de la fin du XIXè siècle... mais ce n'est pas que du tourisme. Découvrir la réalité de Chinatown, sa pègre, ses tueurs, les courettes sordides, les trafics humains, les conditions de vie (et de mort) des prostituées, les efforts de certaines personnes pour sauver ces esclaves sexuelles, ainsi que le principe, généralisé et admis par tous, de la ségrégation entre "vrais américains" et asiatiques, cela donne matière à réflexion ; une réflexion d'autant plus cruciale que chacun des points évoqués ici constituent encore, 118 ans plus tard, une douloureuse réalité pour des foules d'êtres humains.
L'intrigue, les personnages, le cadre, la réflexion... voilà bien des qualités pour un seul et même roman ! Y en aurait-il d'autres ? Eh bien oui ! Car Vivianne Perret posède une écriture d'une belle finesse, à la fois élégante et évocatrice, vivante et précise, capable de rendre aussi nettement l'horreur de l'existence des filles vendues et parquées dans les caves de Chinatown, que la tendresse de Harry Houdini pour sa douce moitié (et partenaire de scène), la délicieuse (et néanmoins audacieuse) Bess. Sans oublier quelques notes d'humour, toujours appréciables. 

Une intrigue prenante, des personnages adroitement campés, une plongée dans l'Histoire, une réflexion indispensable et un style remarquable : autant de raisons de lire la première aventure de Harry Houdini, magicien et détective. Et autant de raisons de vouloir prolonger le plaisir en découvrant les tomes suivants.