La Belle histoire de la physique

Qui dit Histoire, dit dates : La Belle histoire de la physique s'organise donc selon une progression chronologique. Elle dépasse pourtant largement le cadre de l'Histoire, puisqu'elle nous invite à remonter aux tout premiers essais de l'homme pour comprendre et maîtriser les matériaux ou l'énergie. C'est donc dès la préhistoire que débute ce livre : façonner des armes, dompter le feu demandaient déjà une démarche scientifique, même si, évidemment, aucune trace écrite de ces premières "expériences" ne nous est parvenue. 
Organisés par grandes périodes (Préhistoire et Antiquité, Moyen-Âge et Renaissance, XVIIè et XVIIIè, puis un chapitre pour chacun des trois derniers siècles, y compris celui qui est en cours), cet ouvrage aborde à chaque fois toutes les facettes de la science. On retrouve ainsi alternativement de la mécanique, de l'électricité, de l'astronomie, de la thermodynamique, etc.
Avancer page après page, sautant ainsi d'une domaine à l'autre, est intéressant (et c'est ainsi que j'ai lu le livre) puisqu'il permet de resituer des découvertes contemporaines les unes des autres, habituellement présentées séparément. Séparation artificielle, surtout quand on considère les époques où les grands scientifiques ne se cantonnaient pas à un domaine de recherche. Chaque chapitre donne donc une vue d'ensemble très claire des connaissances, des théories et des tentatives expérimentales qui prévalaient à chaque âge de l'humanité.
Cependant, pour ceux qui voudraient suivre l'évolution d'un domaine particulier de la physique, les auteurs ont prévu quelques astuces très utiles : en haut de chaque page, une ligne du temps affiche toujours deux dates qui ont précédé ou suivi le sujet ou la découverte présentée dans l'article ; par ailleurs, en bas de page, des renvois vers d'autres articles liés permettent d'avancer sur un thème donné en jouant à saute-mouton par-dessus tous les autres, si l'on préfère cette méthode de lecture.

Après la forme, parlons du contenu : images et textes sont tous d'une très grande qualité. Les premières sont toutes très belles et très variées : photos, schémas, tableaux ou gravures, instruments de mesure anciens et appareils actuels, vues de l'infiniment petit et de l'infiniment grand et, régulièrement, des manifestations concrètes de certaines lois, représentées par une bulle de savon, un nageur, un orgue ou... une tarte tatin. 
Au niveau du texte, on reste dans la clarté et la simplicité : chaque découverte ou notion est expliquée sur une seule page, en regard de l'illustration adaptée. Les explications sont précises, sans être trop complexes. Dans ce but, un grand nombre de mots sont définis dans un glossaire, placé en fin d'ouvrage : cela permet d'alléger le texte, tout en donnant la possibilité de le rendre plus compréhensible pour des amateurs de physique qui auraient pu oublier quelques-unes de leurs connaissances de base. 
Enfin, chaque chapitre se termine par une conclusion, qui retrace l'état d'esprit et les grandes avancées de chaque période. Par ailleurs, des pages spéciales, intitulées "zoom", disséminées tout au long du livre, permettent de faire le point sur quelques grandes idées, applicables à différentes époques ou différents sujets. Par exemple, les notions de propriété intellectuelle, de diffusion des connaissances, de fidélité des traductions... sont abordées dans ces pages et complètent utilement ce livre déjà très riche. 

Pour conclure (et pour être complètement honnête), je me dois d'avour que je suis lecteur, certes, mais aussi écrivain et prof de physique. Il est donc évident que mes deux métiers justifient très certainement mon intérêt pour cet ouvrage : comme un roman, il nous raconte une histoire, nous entraîne le long d'une "intrigue" qui bascule régulièrement, à chaque nouvelle théorie ou chaque nouvelle découverte, renouvelant ses héros, d'époque en époque, chacun s'appuyant sur les travaux de ses prédécesseurs, tout en démontrant, bien souvent, qu'ils étaient dans l'erreur. Mais ce livre peut aussi être considéré comme un manuel de cours, mais pas un cours pontifiant et rasoir, qui donne l'envie de fuir dans le sommeil ou la rêverie : un cours attrayant, vivant, qui marque et donne envie d'apprendre. 
Cette petite précision posée, je peux donc vous faire part de la question qui m'est venue, une fois ma lecture achevée : ce livre plaira-t-il autant à des personnes qui ne partagent pas mes deux passions ? Etant donné la clarté de ses textes et la beauté de ses illustrations, j'ose espérer que ce sera le cas. Et que, de ce fait, de nombreux lecteurs réaliseront, grâce à ce bel ouvrage, à quel point la science est une histoire captivante !