05 décembre 2008

Envie

Envie de repartir,De retourner vous voir, voyageurs indociles,Et vous entendre geindre et vous entendre rire,Et récolter vos joies, vos remords, vos fiertés, vos regrets, Et tout ce que vous n'avez jamais dit. Envie de vous parler,Et de me laisser croire, dans nos premiers échanges,Que je serais le maître, que vous m'obéiriez,Avant que je comprenne qu'il me faut me soumettre :A ces désirs, à ces renoncements, à ces indifférences qui sont les vôtres ;Et à tous vos mensonges qui sont ma vérité. Envie de vous aimer,Les sombres et... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 14:33 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

09 juillet 2008

Oublier

Puisqu'il faut oublier, pourrai-je au moins choisir ?Je garderai d'abordCe tout premier baiser au goût d'étonnement.Je lui joindrai,Compagnie silencieuse,Le dernier, tout dernier, fragile fleur coupée.Tout autour, j'ouvrirai une vieille musique,Populaire et poignante,Qui tournera sans cesse,Ravivant de vieux rêves,Des souvenirs d'enfance,Et mes premières larmes.Je retiendrai aussi,Si je le peux encore,Un jasmin, un goût de chocolat,Le doux velours fuyant d'un souffle d'air, l'été,Et l'ocre lumineux d'une terre lointaine.Ils m'aideront... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 22:27 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :
22 juin 2008

Sans cesse

La nuit renaît sans cesseEt sans cesse s'enfuit.Insouciante et dansante,Ou drapée de silence,N'a pas même un regardPas même un doux regret,Quand nous tend en cadeauD'accueil ou bien d'adieu, Ce temps qui nous détruit.La nuit renaît sans cesse,Et ma promesse aussi.
Posté par SebastienFritsch à 21:19 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
06 juin 2008

Ramasser du sable

Parlons encore un peu de ces dessins aimablesQue quelques corps d’enfants qui avaient le bel âgeOnt laissés étendus au matin sur la plageOù s’incline ma main pour ramasser du sable. Ils ont peint des chemins à la force du pasEt des croix sur le ciel en écartant les bras ;En posant les genoux, des ombres de prières ;Quelques cris bien fragiles que caresse la mer. Parlons surtout toujours de ces mains sur le sableQui ont, au moins une heure, laissé là, sur la plage,Leurs empreintes vaincues, mais fières de... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 11:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
12 mai 2008

Où les enfants voyagent

Dans les yeux des enfants qui dorment Il y a des fenêtres croqueuses de ciels, de sables et de rivières. Dans les fenêtres des enfants qui dormentIl y a des arbres ventrus Pianotant des silences Qui bercent le chant des rivières. Dans les arbres des enfants qui dorment, Il y a des oiseaux qui piquent les fruits rouges, les amours et les chants En longs colliers de vies pour leurs douces aimées. Dans les oiseaux des enfants qui dorment, Il y a des rêves. La Zubia - Andalousie - Avril 2008 Dans les rêves des oiseaux, les... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 06:46 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :
12 avril 2008

Lecture de "La Nouvelle" par Caro_carito

Une fois encore, je vais exploiter le travail des autres : au lieu de rédiger un billet, je vous invite à aller écouter la lecture de mon poème "La Nouvelle", faite sur son blog par Caro_carito. Il y a aussi deux autres textes, dont l'un écrit par un certain Charles. Ces textes ont été enregistrés, mais aussi lus lors d'une soirée poésie, "Les Poètes en Berry" à laquelle Caro_carito participe une fois par mois.C'est un bien beau cadeau qu'elle m'a fait là ! C'est très émouvant d'entendre ses mots dit par quelqu'un... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 12:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

06 mars 2008

La nouvelle

A nous les nuits plus claires, A nous les jours, les moments de silence Durables et sereins. Et s’il nous faut nous taire, Cela aura un sens : Ce sera par respect et non plus par absence. A nous le corps des mots. A nous leurs ors, leurs âmes à nos sourires Fidèles. Désormais leurs échos, Oubliant de tarir Bâtiront pièce à pièce un lieu pour y mûrir. A nous le cœur du temps A nous ses joies, de pages en offrandes De flammes en images. Quand le jour se détend Et que nos yeux l’attendent, Ils savent maintenant combien l’aurore... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 07:43 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :
24 février 2008

Reflets sur fenêtre close

Que vient-il au poète ?Que lui vient-il comme idées ?Comme les soldats défilent,Comme ils déflorent les villes,Lui, le front sur le carreau,Il regarde dans la cour.La rue, il lui tourne le dosEt il pense à l'amour.Que vient-il au poète ?Que lui vient-il comme idées ?Comme les pauvres défilent,Comme il déplorent leurs villes,Lui, les yeux parmi ses mots,Il sent tout ce bruit comme un crime.La rue il lui tourne le dosEt part en quête de ses rimes.Que vient-il au poète ?Que lui vient-il comme idées ?Comme les enfants des villesCommencent... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 12:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
12 février 2008

Demain

Dans mon silence émuOù s’endort un enfant,Dans la paix de sa vieQue mon regard défend ;Dans les ors et les mauvesDe ce soirOù il me rend si fière ; Dans la simple clartéDe tes yeux qui me suiventEt l’écho de ton cœurDont mes lèvres s’avivent ;Dans les bleus infinis de ce soirOù tu me rends plus belle ; Dans l’élan de mes mainsQui écoutent mes rêves ;Et dans la volontéQui longuement m’élève ;Dans les couleurs uniquesDe mes jours,Dont je me rends maîtresse ; Dans ces yeux inconnusAux prières sans fondSous ces liens de... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 08:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
08 janvier 2008

L'Espoir

L’espoir, c’est être un enfant, Du début à la fin, Ou le croire, au moins. L’espoir, c’est partir encore, Même sur des routes effacées Et même au soir où sont nos corps. L’espoir, c’est un regard de femme : On comprend sa beauté quand on ne le voit plus Et l’on cherche son nom une fois qu’on l'a perdu. L’espoir, c’est une prière que l’on ne connait pas, Qui dit merci pour tout et même pour demain. Il ne demande rien, mais il sait qu’il pourra. L’espoir, c’est la main d’un amiDont les yeux sont un "oui". Et... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 08:27 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :