14 août 2008

Boris Vian - L'Automne à Pékin

Les filles sont belles, les personnages loufoques, les situations farfelues, le langage inventif : c'est Vian, unique, inimitable. Pourtant, j'ai moins accroché avec ce roman qu'avec "l'Ecume des Jours", qui est tout simplement fabuleux.L'Automne à Pékin ne porte pas en lui, selon moi, la même poésie que l'Ecume des Jours. Dans ce dernier, j'ai très fréquemment été saisi par des phrases dont les sonorités, les couleurs, les images me retenaient, m'appelaient à les relire plusieurs fois avant de passer à la suite. Et puis,... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 09:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06 août 2008

Fabrice Caro - Figurec

Après quelques mois sans ouvrir un seul roman, quel bonheur de reprendre pied dans la lecture... et de le faire avec "Figurec" !Il y a, dans ce roman, une ambiance à la fois étrange et familière. Son narrateur est un trentenaire banal, vivant au crochet de ses parents et de ses amis et dont les principales particularités sont son statut d'auteur dramatique et sa passion pour les enterrements. Enfin, quand je dis auteur dramatique, c'est plutôt son talent qui est dramatique, puisqu'il envisage depuis des années... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 15:37 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
08 mai 2008

Philippe Delerm - Le Buveur de Temps

Toujours la même plume douce, qui parle d'enfance, d'amitié et de tout ces détails qui donnent sa couleur, sa chaleur, son odeur, sa consistance, à la vie : une promenade, une discussion autour d'un verre, l'intimité d'un appartement, le plaisir de regarder un saltimbanque un soir d'été, les paysages parisiens ou belges ou hollandais ou suédois, et aussi une collection de billes de verre, une autre de kaléïdoscopes.Tous ces détails, de même que l'enfance et l'amitié, sont magnifiés par le fait qu'ils sont découverts, au fil des pages,... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 07:41 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,
05 mai 2008

Kressmann Taylor - Jour sans retour

En 1942, quatre ans après l'impressionnant "Inconnu à cette adresse", Kressman Taylor écrit "Jour sans retour". Basé sur les souvenirs d'un pasteur allemand ayant fui son pays pour échapper aux persécutions, ce livre poursuit le but de faire connaître à l'Amérique les méthodes du pouvoir hitlérien. Il s'agit quand même d'un roman, puisque l'auteur s'est autorisé de nombreuses adaptations par rapport à la vie de son témoin, dans le but de créer une intrigue et d'insérer des coups de théâtre. Quelques uns peuvent... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 09:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
26 avril 2008

Michèle Lesbre - La Petite Trotteuse

"L'esprit des murs ressemble parfois à un miroir imaginaire où vacille le reflet éteint du passé." (page 83) La pluie, l'orage, la mer, la forêt, la ville, des villages, des hameaux perdus, et aussi une moto, deux chats, des livres et surtout une montre et sa petite trotteuse. Les secrets des autres, les maisons des autres, les vies des autres, croisées quelques minutes ou quelques jours. Les leçons apprises de ces rencontres, de ces échanges de paroles ou même des silences. Le sens que l'on donne aux choses, aux... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 11:25 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
11 avril 2008

Cosey - Echo

Rien de plus à dire que ce que j'ai déjà écrit ici à propos de Cosey. J'ajouterai seulement que c'est très émouvant de découvrir dans cet album "Echo", le travail de l'artiste en cours d'élaboration (il y a beaucoup de crayonnés, de croquis d'études). J'ai aussi apprécié de connaître plus en détails ses sources d'inspiration. Parmi elle, le Tibet tient une grande place. Cela résonne tout particulièrement en ce moment, mais Cosey, lui, en parle depuis plus de trente ans. Sur le site des Editions Daniel Maghen, il est... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 07:05 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

08 avril 2008

Christine Spadaccini - Existe en ciel

Quel genre de livre est-ce donc que cet "Existe en Ciel ?" Un roman protéiforme aux chapitres apparemment sans lien, mais pourtant tous raccordés sur un même fil noir ? Des nouvelles, noires, bleu-noir ou bleues vif, comme le ciel lui-même sait l'être au gré de ses humeurs ? De la poésie ? Des chroniques de vie, empruntées à d'autres et romancées par l'auteur ? Ou alors pas romancées du tout, offertes dans leur crudité, leur cruauté, leur simple réalité, par un coeur d'écrivain qui sait voir, puis comprendre, puis dire ce... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 12:30 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,
03 avril 2008

La recette de l'écrivain

"Ne pas lésiner sur le coeur et puis oublier l'heure... C'est une citadelle fragile que l'on construit, ligne à ligne, un assemblage plus délicat que ne le laissent supposer le petit nombre et la simplicité des ingrédients nécessaires : un crayon, du papier, des mots et, bien sûr, du coeur." Christine Spadaccini - Extrait du texte "Pas le temps !" figurant dans le recueil "Existe en Ciel".
Posté par SebastienFritsch à 22:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
28 mars 2008

Eric Emmanuel Schmitt - La rêveuse d'Ostende

Pas grand chose à dire de ce recueil de nouvelles. Non seulement je n'ai pas trop le temps, mais en plus, je n'en ai pas vraiment envie. Déjà que je n'ai pas eu envie de le finir : j'ai lu trois nouvelles, en me forçant dès le milieu de la deuxième. Alors, maintenant que j'ai décidé d'abandonner, je préfère passer à autre chose. Quelque chose où il y aurait un style, du contenu, de la cohérence. Pas ces caricatures d'amours extrêmes servies par une plume plan-plan. Les situations sont trop invraisemblables pour être vraiment... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 08:12 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
22 mars 2008

Arto Paasilinna - La Douce Empoisonneuse

En repèrant le nom de Paasilina, sur l'étagère d'une personne à qui je vole qui me prête fréquemment quelques ouvrages, je me suis retrouvé devant un choix cornélien : "Le Lièvre de Vatanen" ou "La Douce Empoissonneuse. Comme tout le monde parle du premier, j'ai choisi le second. Et je ne regrette qu'une chose : de ne pas avoir piquéemprunté les deux. Ce sera pour la prochaine fois (mais pas tout de suite, parce que j'en ai chourravé emprunté pas mal d'autres).Mais pourquoi cette longue et creuse introduction, me... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 08:25 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,