11 juillet 2017

S.J. Watson - Avant d'aller dormir

Roman étonnant. Tout d'abord parce qu'on se laisse prendre, emporter, on a envie d'avancer ; alors que, au bout du compte, cette histoire n'est pas vraiment captivante et ce roman pas vraiment réussi. Pourtant, l'envie d'avancer existe bel et bien ; et c'est le seul intérêt du bouquin. Je m'explique : cette envie est en fait liée à deux éléments-clés (deux artifices, pourrais-je dire, si je voulais être méchant ; même si je ne pense pas que ce soit de la méchanceté : c'est surtout du réalisme : ce roman sent à plein nez la copie de... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 19:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 juillet 2017

Philippe Claudel - La petite fille de Monsieur Linh

La guerre, le deuil, le dénuement, l'exil, la solitude. La vie de Monsieur Lihn se résume en ces quelques mots. Il n'a plus rien, plus personne. Il n'a que ses souvenirs, les beaux et les noirs ; il n'a que les vêtements qu'il porte ; il n'a qu'une photo du couple qu'il formait, il y a longtemps ; il n'a qu'un sachet de terre de son pays ; il n'a qu'une valise pour protéger tout cela ; et il n'a plus que sa petite fille comme dernier représentant de sa famille décimée. Il la serre contre lui, la nourrit, la cajole, lui chante une... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 11:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
02 juillet 2017

Marcus Malte - Le Garçon

Après les géants Hugo ou Balzac, les récents Camus et Vian, les encore-vivants Modiano et Djian, les écrivains actuels sont-il capables de nous offrir de grands romans ? Quand je dis "actuels", je parle des auteurs actifs dans les années récentes, sans pour autant truster les rentrées littéraires depuis l'époque pompidolienne. Marcus Malte en fait partie, de ces jeunes auteurs (comment ça ? on ne peut pas dire "jeune" pour un auteur de moins de cinquante ans ? Oui, bon, je sais, Marcus Malte les fêtera en décembre prochain, mais il... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 11:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 juin 2017

Dai Sijie - Balzac et la petite tailleuse chinoise

A priori, le sujet principal de ce roman est la révolution culturelle et, notamment, le système de rééducation des jeunes bourgeois réactionnaires. Fils de médecins ou d'écrivains, ils sont obligatoirement corrompus par les idées de leurs parents, étiquetés "ennemis du peuple". Alors on les envoie dans un coin reculé de Chine, avec ses rudes montagnes et son climat hostile. On les installe dans une maison miteuse à l'écart du village. On les surveille, on les soupçonne. On les fait trimer dans les rizières ou les champs de maïs. Et,... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 mai 2017

Fatou Diome - Celles qui attendent

Le titre de ce roman dit tout : "Celles qui attendent" nous fait clairement comprendre que c'est un livre sur les femmes ; et ce verbe attendre dépeint, en seulement quelques lettres, le sort qui leur est réservé.Car "celles" que l'on suit dans ce livre, ces femmes sénégalaises vivant sur une île à l'embouchure du Siné-Saloum, sont bien au centre de l'histoire ; l'auteur parle d'elles, de ce qu'elles pensent, ressentent, et surtout de ce qu'elles font ; car elles font beaucoup. Les hommes (mis à part quelques pécheurs courageux qui... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 18:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
20 avril 2017

Colombe Schneck - Dix-sept ans

Dans ce roman, tout est très simple : la situation est simple, le cadre est simple, le style est simple et le thème est excessivement simple : il ne tient qu'en un mot : avortement. Un mot qu'on écrit dans des lois, sur des banderoles lors des manifs, dans des articles pour dire qu'on est pour, qu'on est contre, qu'il faut faire comme-ci, comme-ça, et qu'on associe ensuite à d'autres mots : liberté, tuer, droit, religion, mon corps, sa vie. Mais entre les opinions et la réalité, il y a un écart. Et Colombe Schneck nous aide à le... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 mars 2017

Pierre Bordage - L’Évangile du Serpent

Quelle belle découverte ! Première rencontre avec la plume de Pierre Bordage, premier coup de coeur. Tout d'abord, j'ai aimé la densité du roman, qui entremêle les points de vue, qui entrecroisent les vies de quatre personnages principaux (quatre "évangélistes"). Tous tournent autour d'un cinquième protagoniste, central, fondamental : Vaï-Ka'i, surnommé "le Christ de l'Aubrac", un indien d'Amazonie, adopté par un couple du fin fond de la Lozère, et qui s'avère, en grandissant, être porteur d'une sagesse et de pouvoirs aussi... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 19:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 mars 2017

Jeanne Benameur - Profanes

Croyez-moi : j'ai vraiment essayé de m'accrocher. Mais ma difficulté à entrer dans ce roman s'est finalement changé en impossibilité à dépasser la page 145. Ce n'est pas le manque d'action (je suis fan de Modiano, ce qui vous donne une idée sur ma tolérance face au roman où ils ne se passe rien), mais plutôt le vide qui réside dans tout le reste : les personnages, le style, les idées. Les premiers sont des stéréotypes, décrits par petites bribes, jetées de loin en loin et sans aucune profondeur : les gens du peuple ont des parents... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 18:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 mars 2017

Donato Carrisi - Le Chuchoteur

Difficile pour moi de comprendre le succès de ce livre. A moins qu'il s'agisse d'un phénomène de manipulation psychologique de masse (comme en sont capables les "chuchoteurs") et que j'ai eu la chance de passer à côté. Des prix, des centaines de milliers d'exemplaires vendus, des déluges d'éloges, mais pour quoi? Pour un roman sans style, farci de répétitions qui dénotent un manque de vocabulaire affligeant et traduit à la va-vite (pour info, le médicament Atenololo a un nom français : Atenolol ; eh oui, beaucoup de mots italiens... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 08:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 février 2017

Françoise Sagan - Un peu de soleil dans l'eau froide

Comment un sujet et des protagonistes plutôt banals peuvent donner naissance à un beau roman ? Le secret de cette réussite est sans doute le talent ; mais ce serait un peu court de n'avancer que cet argument. D'autant plus que, personnellement, je suis plutôt réticent à me plonger dans la lecture d'auteurs proclamés "talentueux" par la critique et les lecteurs de manière un peu trop unanime. Je suis bien souvent déçu et m'étonne parfois de cet engouement. Dans le cas de François Sagan, bien sûr, le succès ne date pas d'hier et il... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 16:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :