17 juin 2007

Derek William Dick - Kayleigh

"Do you remember chalk hearts melting on a playground wall Do you remember dawn escapes from moon washed college hall Do you remember the cherry blossom in the market square Do you remember I thought it was confetti in our hair By the way didn't I break your heart? Please excuse me, I never meant to break your heart So sorry, I never meant to break your heart But you broke mine" Te souviens-tu des coeurs de craie se fondant sur le mur d'une cour?Te souviens-tu quand nous nous évadions, à l'aube, du lycée... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 20:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 juin 2007

Lectures actuelles 10-15 juin 2007

Après la dernière ligne du troisième tome de l'Assassin Royal de Robin Hobb (que j'ai avalés tous les trois comme un glouton) j'ai dû me retenir d'attaquer la suite... J'ai réussi grâce à : - Pierre Desproges : Chronique de la Haine Ordinaire 2 : succulent !- Mario Vargas Llosa : Qui a tué Palomino Molero? Un livre plein de contrastes : il est sombre et triste, quand on considère les vies décrites (détruites?) dans ces pages, tout en étant drôle, par certaines situations (pas toutes, loin s'en faut) ou encore l'ironie... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 juin 2007

Prochaine dédicace: Annonay

Ou plus précisément Boulieu les Annonay, village médiéval situé à quelques encablures au nord d'Annonay. Je serai à la librairie Roux, rue Charles de Gaulle à Boulieu, le samedi 16 juin de 16 heures à 19 heures. Lecteurs ardéchois, n'hésitez pas ! Sachant que les ligériens ou rhodaniens les plus proches peuvent aussi faire un saut jusque là : quelques kilomètres seulement pour vous offrir un voyage de 800 ans !A propos, savez-vous comment s'appellent les habitants de Boulieu ?Vous me direz, c'est l'occasion de le savoir.
Posté par SebastienFritsch à 07:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
15 juin 2007

Presse : le Progrès de Lyon 17 avril 2007

Avec un peu de retard, voici un article paru dans le Progrès environ un mois après la sortie du Mariage d'Anne d'Orval. Une heure de discussion résumée en quelques lignes, mais l'important est que la journaliste a réussi à ressortir l'essentiel, tout en se pliant aux contraintes de place. De toute façon j'aurais pu encore parler pendant deux heures...Article de Myriam Rispal-d'Adamo (c) Le Progrès de Lyon
Posté par SebastienFritsch à 06:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 juin 2007

Stefan Zweig - La Confusion des Sentiments

"[...] je confirmai à cet étranger le serment secret que j'avais fait de me livrer au travail avec le sérieux le plus absolu.Il me regarda d'un air ému :- Non seulement avec sérieux, mon garçon - dit-il ensuite - mais surtout avec passion. Celui qui n'est pas passionné devient tout au plus un pédagogue ; c'est toujours par l'intérieur qu'il faut aller aux choses, toujours, toujours en partant de la passion." British Museum - Avril 2007 -... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 20:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
13 juin 2007

Pierre Desproges - Manuel de savoir-vivre...

... à l'usage des rustres et des malpolis. "Les preuves du non-sérieux de l'enfant et du sérieux de l'adulte sont innombrables. En voici quelques-unes particulièrement évidentes.Quand un enfant veut s'amuser, il ramasse un bout de bois, il dit "Poum-Poum", et son copain tombe par terre les bras en croix, en disant "Damned", s'il a appris le français dans Tintin, ou "ARRG", s'il a appris le français dans Spirou. Puis le copain se relève en disant : "On dirait que j'en suis un autre"... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 12:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 juin 2007

Cosey - L'Espace Bleu entre les Nuages

Pourquoi Cosey ? Parce qu’il m’a ému quand j’étais jeune (il y a fort fort longtemps) ? Ce n’est pas la seule raison. Il y a aussi d’autres explications tout à fait objectives : - La capacité de Cosey à ne raconter qu’avec des images (comme dans l’exemple ci-dessous). - Une précision extrême, autant dans les décors (paysages himalayens, villes occidentales ou asiatiques), que dans les visages et les attitudes. Cosey nous fait voyager autant sur terre que dans les pensées. - Des histoires consistantes, pleines de matières... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 juin 2007

Liste pour l'Ombre de l'Arbre (suite)

En fait, on vient de m'annoncer que j'avais le droit de prendre plusieurs livres pour partir sur l'île déserte.Alors voilà, vite fait, en plus du Monde Selon Garp, ce que je vais mettre dans la valise qui m'accompagnera au pied de mon arbre perdu : Une Prière pour Owen, de John IrvingUne Veuve de Papier, de John IrvingL’Ecume des Jours, de Boris VianLes Piliers de la Terre, de Ken FolletCode Zéro, de Ken FollettLe troisième Jumeau, de Ken FolletLa Maison Biscornue, d’Agatha Christie (lu deux ou trois fois, comme tous les meilleurs... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 13:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 juin 2007

Charles Baudelaire - Le Spleen de Paris

"Cette vie est un hôpital où chaque malade est possédé du désir de changer de lit." (Extrait de : "Anywhere out of the world" - "N'importe où hors du monde")Dessin SF
Posté par SebastienFritsch à 21:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 juin 2007

Et s'il me fallait choisir un livre pour partir sur une île déserte?

Le Monde selon Garp, de John Irving Non, rassurez-vous, je ne me suis pas trompé d'image : avec un livre à la main, nous savons tous que l'ombre d'un arbre, le quai d'un métro, un siège dans le bus, une salle d'attente, le lit trop mou d'un hôtel au rabais deviennent des îles désertes. Nous ne sommes plus ici, nous ne sommes plus une présence perdue au milieu des autres. Et le soleil est là, entre nos mains.Soit dit en passant, je préfère quand même l'ombre d'un arbre aux autres lieux cités...
Posté par SebastienFritsch à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :