03 octobre 2008

Julie Gravel-Richard - Enthéos

"Battements de coeur qui s'accélèrent". C'est par cette brève sentence que débute ce premier roman de Julie Gravel-Richard. Les phrases suivantes, tout aussi courtes et saccadées, taillées pour marquer le rythme de ce coeur angoissé, nous plongent dans des visions sanglantes... avant de nous faire ressortir dans le quotidien d'un jeune étudiant.Marqué par un évènement traumatisant, Thomas a quitté Montréal pour Québec, abandonné les études de théologie pour celle de la littérature grecque et tourner le dos à tous ses proches... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 23:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

24 septembre 2008

Jean Echenoz - Ravel

Lecture plaisante, mais déconcertante. Jean Echenoz, en nous invitant à suivre les dix dernières années de la vie de Ravel, semble nous faire la conversation. Son style nonchalant (très fluide, très agréable, mais qui paraît un peu détaché, un peu lontain, empreint d'un certain flegme) donne l'impression que l'on est assis à côté de lui, auprès du feu, un verre de cognac à la main, sous un éclairage tamisé, et qu'on l'écoute nous raconter une histoire. Ou, plutôt, évoquer pour nous quelques anecdotes, une par-ci, une par-là, très bien... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 09:41 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
20 septembre 2008

René Barjavel - La nuit des Temps

Mais pour quelle raison n'avais-je jamais lu ce livre ? Sans doute pour le plaisir de le découvrir maintenant. Et j'ai adoré. Pour le côté "science fiction", très cohérent.Pour quelques belles idées à propos de la bêtise des hommes et des efforts si faciles à faire pour la contrecarrer, notamment en s'entraidant. Pour le suspens, très prenant (même si l'on connait (ou devine) la fin dès le début, on se laisse entraîner) et construit d'une main de maître (ah ! les deux retournements de situation de la fin ! Quel brio !). Pour... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 08:34 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :
11 septembre 2008

Javier Cercas - Les Soldats de Salamine

Il m'en aura fallu, du temps, pour venir à bout de ce roman / récit / biographie /autofiction (que ceux qui l'ont déjà lu cochent la case correspondante).Il y a pourtant quelques belles pages (entre les pages 110 et 130, à peu près, et surtout entre les pages 159 et 237 : ce fragment-là correspond en fait à la troisième partie du livre, la seule qui ait un peu de vie. Mais peut-être que les 158 précédentes pages ne sont qu'une introduction à cette troisième partie, qui constitue, de fait, à elle seule, le roman proprement dit. Allez... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 09:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
22 août 2008

Fred Vargas - Debout les Morts

Un très bon Vargas, un très bon policier, un très bon roman.Un très bon Vargas parce que, parmi ceux que j'ai lu, c'est l'un de ceux que j'ai préféré (avec "l'Homme à l'envers" et "Pars vite et Reviens Tard").Un très bon policier, parce que, bon, madame Vargas sait y faire : intrigue aux ramifications multiples, personnages difficiles à cerner et dont le nombre augmente (ce qui augmente donc les ramifications), petits détails qui titillent la curiosité et ne révèlent leur raison d'être que bien plus tard (un hêtre... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 14:44 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,
14 août 2008

Boris Vian - L'Automne à Pékin

Les filles sont belles, les personnages loufoques, les situations farfelues, le langage inventif : c'est Vian, unique, inimitable. Pourtant, j'ai moins accroché avec ce roman qu'avec "l'Ecume des Jours", qui est tout simplement fabuleux.L'Automne à Pékin ne porte pas en lui, selon moi, la même poésie que l'Ecume des Jours. Dans ce dernier, j'ai très fréquemment été saisi par des phrases dont les sonorités, les couleurs, les images me retenaient, m'appelaient à les relire plusieurs fois avant de passer à la suite. Et puis,... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 09:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06 août 2008

Fabrice Caro - Figurec

Après quelques mois sans ouvrir un seul roman, quel bonheur de reprendre pied dans la lecture... et de le faire avec "Figurec" !Il y a, dans ce roman, une ambiance à la fois étrange et familière. Son narrateur est un trentenaire banal, vivant au crochet de ses parents et de ses amis et dont les principales particularités sont son statut d'auteur dramatique et sa passion pour les enterrements. Enfin, quand je dis auteur dramatique, c'est plutôt son talent qui est dramatique, puisqu'il envisage depuis des années... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 15:37 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
08 mai 2008

Philippe Delerm - Le Buveur de Temps

Toujours la même plume douce, qui parle d'enfance, d'amitié et de tout ces détails qui donnent sa couleur, sa chaleur, son odeur, sa consistance, à la vie : une promenade, une discussion autour d'un verre, l'intimité d'un appartement, le plaisir de regarder un saltimbanque un soir d'été, les paysages parisiens ou belges ou hollandais ou suédois, et aussi une collection de billes de verre, une autre de kaléïdoscopes.Tous ces détails, de même que l'enfance et l'amitié, sont magnifiés par le fait qu'ils sont découverts, au fil des pages,... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 07:41 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,
05 mai 2008

Kressmann Taylor - Jour sans retour

En 1942, quatre ans après l'impressionnant "Inconnu à cette adresse", Kressman Taylor écrit "Jour sans retour". Basé sur les souvenirs d'un pasteur allemand ayant fui son pays pour échapper aux persécutions, ce livre poursuit le but de faire connaître à l'Amérique les méthodes du pouvoir hitlérien. Il s'agit quand même d'un roman, puisque l'auteur s'est autorisé de nombreuses adaptations par rapport à la vie de son témoin, dans le but de créer une intrigue et d'insérer des coups de théâtre. Quelques uns peuvent... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 09:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
26 avril 2008

Michèle Lesbre - La Petite Trotteuse

"L'esprit des murs ressemble parfois à un miroir imaginaire où vacille le reflet éteint du passé." (page 83) La pluie, l'orage, la mer, la forêt, la ville, des villages, des hameaux perdus, et aussi une moto, deux chats, des livres et surtout une montre et sa petite trotteuse. Les secrets des autres, les maisons des autres, les vies des autres, croisées quelques minutes ou quelques jours. Les leçons apprises de ces rencontres, de ces échanges de paroles ou même des silences. Le sens que l'on donne aux choses, aux... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 11:25 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,