12 février 2010

Stefan Zweig - Le Voyage dans le passé

Zweig fait partie de mes auteurs préférés, de mes modèles, oserais-je même dire. Je l'ai compris il y a déjà un bon nombre d'années, et même si je n'ai pas lu toute son oeuvre, j'avais été marqué par la précision et la justesse de son écriture, capable de peindre des décors, de décrire des actions ou des ambiances et de figurer des sentiments (parfois extrêmes, mais toujours évoqués avec élégance) et d'associer le tout avec une fluidité admirable, ajoutant donc, à la qualité de l'écriture, celle de la construction.Il y a trois ou... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 14:18 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

12 février 2010

Woody Allen - L'Erreur est humaine

Des personnages loufoques, une imagination débridée, des situations saugrenues... C'est tout Woody Allen, ça. Mais finalement, même si je suis assez adepte de ce genre d'humour (et notamment lorsqu'il prend vie par la caméra dudit Woody), j'ai trouvé ce recueil de nouvelles amusant, mais sans plus. Pas de vrai éclat de rire, pas de souvenir impérissable. Passons à autre chose.
Posté par SebastienFritsch à 13:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 février 2010

Laurent Mauvignier - Des Hommes

Suite au mauvais souvenir que je gardais de Loin d'eux, j'ai débuté ce dernier roman de Laurent Mauvignier avec un a priori très négatif. Et je l'ai refermé admiratif. L'auteur maîtrise son sujet (ou plutôt ses sujets) avec élégance, sans aucun excès, sans caricature : les personnages simples de la campagne française où il situe la première partie et l'épilogue de son roman, sont d'un réalisme saisissant. Mais rien n'est en trop, aucun détail n'est emprunté aux poncifs habituellement utilisés pour décrire cette population rurale,... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 21:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
03 février 2010

Hugo Boris - Je n'ai pas dansé depuis longtemps

En 1991, Ivan décolle de Baïkonour, avec deux autres cosmonautes, pour rejoindre la station Mir. Il est le premier homme qui doit passer plus de 400 jours en orbite.Avec une foule de détails, Hugo Boris nous fait vivre cette "expérience" (le mot convient tout à fait : Ivan n'est qu'un cobaye dont le rôle est de montrer quelles conséquences un long séjour en apesanteur peut avoir sur l'organisme). Ces détails concernent tout autant la technique que les bouleversements physiologiques que subissent les hommes ballotés dans la station,... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 08:58 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
25 janvier 2010

Emmanuelle Pagano - L'Absence d'oiseaux d'eau

Ma déception à la lecture de ce livre fut sans doute à la hauteur de l'impatience que je ressentais au moment de l'ouvrir. J'avais tellement aimé Les Adolescents troglodytes, mais également (même si c'était dans une moindre mesure) Les Mains Gamines et Le Guide Automatique, pour leur écriture à la fois crue, dure et si poétique, si émouvante. Et puis, le principe de ce roman avait de quoi m'intriguer et titiller ma curiosité : il s'agit en effet d'un roman d'amour épistolaire entre deux écrivains, mais qui serait amputé de sa moitié... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 15:18 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
22 janvier 2010

Michael Connelly - A Genoux

Stanley Kent, médecin oncologue spécialisé dans la radiothérapie, est retrouvé assassiné dans un charmant coin de Hollywood, offrant un panorama splendide sur toute la ville de Los Angeles. Harry Bosch arrive sur les lieux pour commencer son enquête. Le souci, c'est qu'il n'est pas le seul : le FBI se pointe aussi très rapidement.  Mais ce n'est pas l'assassinat du médecin qui inquiètent les fédéraux : c'est le vol d'une grande quantité des produits radioactifs qu'il utilisait pour ses traitements. Entre de mauvaises mains,... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 10:41 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

19 janvier 2010

Patrick Modiano - Du plus loin de l'oubli

Oui, bien sûr, rien ne ressemble plus à un roman de Modiano qu'un autre roman de Modiano. Paris, les années soixante, une femme étrange, fascinante, des personnages multiples qui passent, jouent leur rôle (important ou secondaire)  et disparaissent. Et puis un narrateur, nostalgique, bien sûr, terne et lymphatique, également, et romancier velléitaire. Et, comme souvent, il semble n'être là qu'en tant qu'observateur, comme si, au moment où il avait vécu les évènements qu'il raconte, il savait déjà qu'il ne serait que narrateur,... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 19:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 janvier 2010

Deux romanciers à surveiller en janvier...

Parmi les quelques écrivains que j'ai découverts, que j'apprécie et que je suis depuis deux ou trois ans, deux font paraître un nouveau roman au cours de ce mois de janvier 2010 : Emmanuelle Pagano publie L'Absence d'oiseaux d'eau et Hugo Boris, quant à lui, nous offre Je n'ai pas dansé depuis longtemps. Pour comprendre (et peut-être partager) mon impatience, je vous laisse relire les avis que j'ai déjà donnés sur leur précédents livres, tout en sachant que, si j'ai bien compris, ces deux auteurs ont, une fois encore, choisi... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 07:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 janvier 2010

Une seule femme...

" Une seule femme possède en même temps le derrière arrogant d'une adolescente, l'épanouissement irradiant des maternités heureuses, les pattes d'oies, au coin des yeux, de qui a tellement aimé rire. La sienne, si on a eu la chance de la rencontrer tôt." (Eric Holder - Bella ciao - Page 41)
Posté par SebastienFritsch à 09:46 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
02 janvier 2010

Eric Holder - Bella Ciao

C'est Vincent Delerm le premier qui m'avait donné envie de lire cet auteur. Mais cela fait déjà quelques années et je n'avais jamais franchi le pas. Et puis, finalement, c'est en lisant tout ce que Lucile en disait récemment sur son blog que l'idée m'est revenue et que je me suis lancé. Ce premier essai fut plutôt concluant.Dans Bella Ciao, Eric Holder nous parle d'un écrivain en panne d'écriture et alcoolique qui se retrouve un jour (après des années de patience quand même) face à un ultimatum posé par sa femme : il devra choisir... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 22:23 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :