11 mars 2017

Jeanne Benameur - Profanes

Croyez-moi : j'ai vraiment essayé de m'accrocher. Mais ma difficulté à entrer dans ce roman s'est finalement changé en impossibilité à dépasser la page 145. Ce n'est pas le manque d'action (je suis fan de Modiano, ce qui vous donne une idée sur ma tolérance face au roman où ils ne se passe rien), mais plutôt le vide qui réside dans tout le reste : les personnages, le style, les idées. Les premiers sont des stéréotypes, décrits par petites bribes, jetées de loin en loin et sans aucune profondeur : les gens du peuple ont des parents... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 18:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

06 mars 2017

Donato Carrisi - Le Chuchoteur

Difficile pour moi de comprendre le succès de ce livre. A moins qu'il s'agisse d'un phénomène de manipulation psychologique de masse (comme en sont capables les "chuchoteurs") et que j'ai eu la chance de passer à côté. Des prix, des centaines de milliers d'exemplaires vendus, des déluges d'éloges, mais pour quoi? Pour un roman sans style, farci de répétitions qui dénotent un manque de vocabulaire affligeant et traduit à la va-vite (pour info, le médicament Atenololo a un nom français : Atenolol ; eh oui, beaucoup de mots italiens... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 08:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 février 2017

Françoise Sagan - Un peu de soleil dans l'eau froide

Comment un sujet et des protagonistes plutôt banals peuvent donner naissance à un beau roman ? Le secret de cette réussite est sans doute le talent ; mais ce serait un peu court de n'avancer que cet argument. D'autant plus que, personnellement, je suis plutôt réticent à me plonger dans la lecture d'auteurs proclamés "talentueux" par la critique et les lecteurs de manière un peu trop unanime. Je suis bien souvent déçu et m'étonne parfois de cet engouement. Dans le cas de François Sagan, bien sûr, le succès ne date pas d'hier et il... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 16:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 novembre 2016

Elena Ferrante - L'Amie prodigieuse

Ce roman m'attirait à la fois par le côté historique et sociologique que je pensais y trouver (une plongée dans les années cinquante d'un quartier pauvre de Naples) et par son côté italien justement, avec toutes les idées (les poncifs peut-être) qui s'y rattachent : émotions à fleur de peau, paroles vives, échanges truculents, gestes violents, secrets pesants, hommes dominateurs et séduisants, femmes manipulatrices et séduisantes, honneur en toile de fond de chaque mot, chaque geste, chaque secret, chaque regard entre hommes et... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 octobre 2016

Hugo Boris - Police

Cinquième roman, cinquième univers : Hugo Boris continue de se poser des défis... et de surprendre ses lecteurs. Il existe pourtant quelques points communs, entre les précédents ouvrages de l’auteur et cette histoire de reconduite à la frontière d’un réfugié tadjik par trois flics parisiens. La voiture de police sert en effet de cadre à un huis-clos, comme l'appartement du professeur de piano de son premier roman, ou encore la maison isolée en norvège du second ou la station spatiale du troisième. Et c’est aussi un livre qui nous... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 08:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
07 juillet 2016

L'Envoûtement de Lily Dahl - Siri Hustvedt

Avec ce roman, le plaisir n'était pas au rendez-vous ; il m'a donc été difficile d'avancer. Mais je suis quand même allé jusqu'au point final (j'ai abandonné trois autres romans avant celui-ci, il fallait que je parvienne à en finir un !).Ce qui m'a aidé à continuer ma lecture, c'est surtout le style, simple mais évocateur, et l'ambiance, à la fois tendue et triste, et dans laquelle l'auteur parvient assez bien à nous immerger. Mais une fois tournée la dernière page, j'ai eu l'amère impression de m'être laissé attrapé par une... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 février 2016

Arthur Schnitzler - Gloire tardive

Quand Babelio m'a proposé ce livre, je n'ai pas hésité une seconde : même sans avoir jamais lu Schnitzler, j'ai réagi aussitôt (et très positivement) à ce nom. Voilà donc une grande plume que je ne connais pas et l'on m'invite à réparer cette lacune ? Allons-y ! Le lieu, l'époque et le thème ont encore augmenté mon attrait. Vienne, fin du XIXème, ce n'est pas qu'un point sur un carte et quelques chiffres sur un calendrier : c'est un état d'esprit, un mode de vie, un creuset de réflexion et une certaine idée, désuète désormais, du... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 12:12 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
13 janvier 2016

Arthur Schnitzler - Gloire tardive (Extrait)

"C'est toujours la même histoire. Au début, on se contente du plaisir que l'on prend à créer et de l'approbation des rares personnes qui nous comprennent. Mais en cours de route, quand on voit tout ce qui monte à côté de soi, tout ce qui se fait un nom et, même, accède à la célébrité, on en vient à se dire qu'il serait quand même bon d'être enfin écouté et reconnu à son tour. Mais à partir de là, gare aux déceptions ! La jalousie de ceux qui n'ont aucun talent, la superficialité et la malveillance des critiques et, surtout,... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 15:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 décembre 2015

Le Désert des Tartares - Dino Buzzati

Voici un grand roman dans lequel il ne se passe rien. Grand par la langue, grand par les idées, grand par les décors, grands par l'exploration psychologique de ses personnages, mais entièrement vide en terme de péripéties. Et c'est en cela aussi qu'il est grand : il montre avec cruauté ce que peut être une vie vide de sens, vide d'action, entièrement tournée vers demain et les hypothétiques espoirs que l'on place dans ce jour qui reste à venir. Et qui, après chaque nuit passée, reste encore à venir. Car demain n'existe pas ; il est,... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 10:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
09 novembre 2015

Réparer les vivants - Maylis de Kerangal

Que demande-t-on à un roman ? De nous émouvoir ? De nous bousculer ? De nous séduire par la beauté de ses phrases ? De nous poser des questions ? Emouvant, oui, ce roman l'est ; et même bien souvent éprouvant - oui, il bouscule, il remue, il secoue. Sans doute est-ce parce que j'ai des fils du même âge que le jeune surfeur qui meurt sur la route ; mais plus sûrement aussi parce que Maylis de Kerangal a le talent de nous faire entrer dans son roman, par les mots, les gestes, les douleurs, les questions de ses protagonistes et par sa... [Lire la suite]
Posté par SebastienFritsch à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :