Du Calme Lucette ! Sous cet étrange pseudo se cache une lectrice doué d'un regard précis, d'une analyse très fine et d'une plume délicate. Les mots qu'elle emploie pour rendre compte de sa lecture d'Albédo m'ont réellement touché. On remarque (enfin, je remarque, parce que je connais un petit peu le bouquin dont elle parle), qu'elle est vraiment entrée dans l'univers que j'ai souhaité créer, qu'elle en a saisi l'ambiance, retenu les détails. C'est toujours très agréable de voir les lecteurs se laisser prendre par les mots qu'on a voulu agencés dans ce seul et unique but. En effet, la principale raison d'écrire n'est-elle pas d'emmener les lecteurs avec nous dans un monde auxquels ils puissent croire autant que nous y avons cru en le créant ?

Je ne peux résister à l'envie de vous retranscrire ici les premiers mots de son billet de blog : "Albédo est un roman lumineux et nostalgique qui nous transporte dans une vague d’amitié et d’amour et qui nous plonge dans un questionnement de l’âme."
Et je vous invite ensuite à aller lire l'intégralité de son avis en suivant ce lien

Et pendant ce temps, je vais (encore une fois, mais elle le mérite) dire un très grand merci à Du Calme Lucette !

Albédo présenté par Du Calme Lucette

Cette photo provient directement du blog Du Calme Lucette. Je me suis permis de la lui emprunter, parce qu'elle me plait bien, cette mise en situation du roman au milieu des arbres. Est-ce le début du bois qui s'étend derrière la maison de Ti-Gwern ? D'ailleurs, les arbres que l'on voit sont-ils des aulnes ? La question reste posée.Et si vous voulez comprendre pourquoi je la pose, allez lire, vous aussi, Albédo.